header
Agence de l'Environnement et du Développement Durable (AEDD)

Présentation

En juin 2010, notre pays a assuré la présidence de la Conférence des ministres africains pour l'environnement, avec le mandat de porte -parole des pays africains dans les négociations sur les changements climatiques. Afin de bien remplir ces engagements, le gouvernement a créé en juillet 2010, l'Agence de l'environnement et du développement durable (AEDD).

L'AEDD est un établissement public national à caractère administratif, sous tutelle du Ministère chargé de l'Environnement et de l'Assainissement.

Notre défi

Parvenir à un développement durable à travers une gestion efficace de l'environnement qui met l'accent sur la préservation de la diversité biologique, la lutte contre la désertification et le changement climatique.

Nos missions

  • assurer la coordination de la mise en Š“uvre de la Politique Nationale de Protection de l'Environnement (PNPE)
  • veiller à l'intégration de la dimension environnementale dans tous les politiques, programmes et projets de développement

Nos actions prioritaires

  • Développement durable
  • Agenda 21 local
  • Evaluation Environnementale Stratégique
  • Suivi environnemental
  • Préservation Diversité Biologique
  • Mainstreaming Changement Climatique
  • Gestion Durable des Terres
  • Formation et renforcement des capacités
  • Promotion Energies Renouvelables
  • Coordination mise en Š“uvre des Conventions, accords et traités internationaux sur l'environnement
  • Droit de l'environnement
  • Communication
  • Citoyenneté environnementale

Nos principales tâches

  • assurer le secrétariat du Conseil National de l'Environnement ;
  • sensibiliser et informer la population sur les différents aspects de la protection de l'environnement ;
  • renforcer les capacités des acteurs impliqués dans l'environnement à travers des sessions de formation et d'éducation environnementale ;
  • suivre les mécanismes financiers et mobiliser des ressources pour mener des actions de protection de l'environnement, de lutte contre la désertification et les effets du changement climatique ;
  • assurer la coordination et le suivi de la mise en Š“uvre des Conventions, Accords et Traités internationaux ratifiés par le Mali dans le cadre des thématiques prioritaires ;
  • Promouvoir la prise en compte de la dimension environnementale dans la conception des programmes, des projets de développements et des schémas d'aménagement du territoire à travers l'élaboration des guides de mise en cohérence des actions environnementales, l'appui conseil aux Collectivités ;
  • Assurer la gestion de l'information environnementale (élaboration du Rapport National sur l'état de l'environnement, production des statistiques sur l'Environnement et le Développement Durable etc.)
  • diffuser les résultats de la recherche sur la biotechnologie relative à la sauvegarde de l'environnement, la lutte contre la désertification, le changement climatique et le développement durable ;
  • participer à la mise en Š“uvre des programmes du Plan d'Action Environnementale.

Le Conseil d'Administration

Sa composition

Le Conseil d'Administration de l'AEDD est composé de douze (12) membres dont les sièges sont repartis entre les représentants du pouvoir public, des usagers et du personnel.

Ses attributions

  • examiner et approuver les orientations stratégiques et le programme annuel d'action de l'agence ;
  • fixer les modalités d'octroi au personnel des indemnités, primes et avantages spécifiques ;
  • déterminer annuellement les axes d'intervention prioritaires de l'Agence ;
  • examiner et approuver le projet de budget annuel de l'Agence ;
  • statuer sur les différentes catégories de projets éligibles au financement de l'Agence ;
  • approuver le rapport annuel d'activités et le rapport financier annuel ;
  • veiller au suivi des projets financés sur les ressources de l'Agence ;
  • approuver l'organisation interne et les règles particulières relatives à l'administration et au fonctionnement de l'Agence.

Conseil National de l'Environnement (CNE)

Crée en juillet 2010 par décret, le CNE est un organe consultatif ayant pour mission de donner un avis et de formuler des propositions et recommandations sur les questions se rapportant à l'Environnement.

Présidé par le Ministre de l'Environnement et de l'Assainissement le secrétariat du CNE est assuré par l'AEDD.


Contact

Quartier du fleuve †“ Rue 311 †“ Porte 328

BP 2357 †“ Bamako, Mali

Tél. (223) 20 23 10 74 - Fax (223) 20 23 58 67

Email: aedd@environnement.gov.ml

 

« Plus de 1 millions d’arbres seront plantés à Sikasso qui abritera la manifestation cette année ». L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée le jeudi 21 Mai 2015 à la Maison de la Presse à Bamako, en prélude à la manifestation phare du pays dans le domaine de promotion et de la protection de l’environnement.

 

 

« Plus de 1 millions d’arbres seront plantés à Sikasso qui abritera la manifestation cette année ». L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée le jeudi 21 Mai 2015 à la Maison de la Presse à Bamako, en prélude à la manifestation phare du pays dans le domaine de promotion et de la protection de l’environnement.

 

De grosses perturbations en perspective selon AGRYMET  par endroit (d’où un risque de sécheresse), excédentaire en d’autres (inondation), la pluviométrie 2015 sera fortement perturbée au Mali selon un Communiqué émanant du 27ème Forum de Prévisions climatiques saisonnières 2015 en Afrique soudano-sahélienne.

Service de consultant pour la conception et la mise en place du système de Suivi-Evaluation

N° de Don :  IDA : H8900 - GEF : TF16288

Le Gouvernement de la République du Mali a reçu un financement de l’Association Internationale de Développement (IDA) et du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), a l’intention d’effectuer les paiements au titre du contrat relatif à la conception et la mise en place du système de Suivi-Evaluation.

L’Agence de l’Environnement et du Développement Durable a accueilli le Ministre Abdoulaye Idrissa MAGA, dans l’après midi du 29 Avril.

Une brève cérémonie de présentation de voeux a eu lieu, le 02 janvier dans la salle de conférence du ministère de l'Environnement et de l'Assainissement. Deux interventions ont eu lieu : la première par M. DIABATE, au nom des travailleurs et la deuxième par le ministre Ousmane Ag Rhissa.

M. Diabaté a rappelé le contexte de l'année 2012, contexte caractérisé par la crise socio politique qui a frappé le pays avec l'occupation djihadiste et criminelle. « La crise ne concerne pas que le nord du Mali, mais bien l'ensemble du pays car les déplacés sont partout », a déclaré M. Diabaté qui a clos son intervention par des souhaits de prospérité et de quiétude retrouvée pour le Mali, pour le ministre et ses proches.

Dans les domaines de la gestion durable des écosystèmes, de l'amélioration et de la sécurisation des moyens d'existence des populations, du renforcement des systèmes de gouvernance à tous les niveaux d'adaptation des résultats au changement climatique, d'importants résultats ont été obtenus. Mais, en dehors des acteurs impliqués et des partenaires, ces résultats sont très peu diffusés ou répliqués dans d'autres localités. Cette lacune dénote de l'absence de lien systématique avec les autres acteurs et, particulièrement les décideurs.

En réponse à cette préoccupation, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a mis en Š“uvre l'Initiative pour la réduction de la pauvreté et la gestion de l'environnement en Afrique de l'ouest (PREMI). L'opération est menée en étroite collaboration avec le programme de recherche sur le Changement climatique, l'agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), l'Institut international de recherche sur les cultures en zone semi-aride tropicale (ICRISAT) et l'Institut d'économie rurale (IER).

La treizième édition de la Quinzaine de l'Environnement, la plus grande campagne de mobilisation nationale en faveur de la protection de l'environnement et l'amélioration du cadre de vie, se tient du 05 au 17 juin 2012.

Organisée par le Ministère de l'Energie, de l'Eau et de l'Environnement, à travers l'Agence de l'Environnement et du Développement Durable, avec l'appui des partenaires techniques et financiers, la société civile, les structures techniques de l'Etat, la Quinzaine met en valeur deux dates :

- le 05 juin qui correspond à la journée mondiale de l'Environnement dont le thème retenu cette année est : Économie verte: en faites-vous partie?

- Le 17 juin qui correspond à la journée internationale de lutte contre la désertification dont le thème retenu cette année est : « Les sols en santé soutiennent votre vie: Allons vers une neutralité de la dégradation des terres ».

Pour cette édition, la commission nationale d'organisation a décidé de tenir la Quinzaine dans un format simple mais expressif autour des activités suivantes :

- une journée scientifique sur la problématique et le financement de l'économie verte au Mali, la gestion durable des terres, les Conflits et la gestion des ressources naturelles, et les liens Santé †“Environnement ;

- le lancement d'un concours les bonnes initiatives en matière de développement Durable ;

- l'initiation des artisans à certaines techniques de production de l'énergie à base solaire et éolienne.

Pour tous renseignements complémentaires, prendre contact avec l'Agence de l'Environnement et du Développement Durable, Quartier du Fleuve,

Tel : 20 231074

66781540

Mon Environnement, je m'en occupe !


Le ministre de l'Environnement et de l'Assainissement Pr Tiémoko Sangaré a procédé au lancement samedi de la campagne régionale d'assainissement en 3è région. La cérémonie de lancement a eu lieu à Bougouni en présence des autorités politiques et administratives de la région de Sikasso. Avant de remettre un important lot de matériels d'assainissement et de donner le premier coup de pelle, le ministre Sangaré a indiqué que la « Campagne nationale d'assainissement doit être aujourd'hui des intenses moments de communication pour le changement de comportement en faveur de l'amélioration de la qualité du cadre de vie ».

Il a rappelé ensuite qu'après la conférence de Rio sur le Sommet de la Terre en 1992 et le Sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg en 2002, la communauté internationale s'est fixée comme objectif de réduire de moitié la proportion de la population n'ayant pas accès à un système d'assainissement adéquat d'ici 2015. Cet objectif est consigné en 7è position par ceux du Millénaire du pour le développement. « C'est dans ce cadre que la République du Mali s'est engagée dans un processus de développement socio-économique durable à travers la ratification de plusieurs conventions, accords et traités relatifs à la protection de l'environnement », a expliqué Tiémoko Sangaré.

Pour de multiples raisons, d'importants stocks de pesticides obsolètes se sont accumulées sur le territoire malien. Ces stocks font planer un risque tant sur la santé humaine que sur l'environnement.

Dans le cadre du Programme africain relatif aux pesticides obsolètes, le Gouvernement malien a conclu un accord avec la Banque mondiale en vue d'exécuter un projet sur les pesticides obsolètes au Mali comprenant notamment la collecte, le reconditionnement, le transport et l'élimination des stocks de pesticides obsolètes. (Voir document ici)
Les nouvelles du PNUE

:
Partenaires

:
Avec l’adoption de sa stratégie DER, l’Assemblée régionale de Ségou réaffirme son leadership en...
Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « Planification Régionale et Aménagement du Territoire », le...